Vous êtes ici : Accueil > 2nde, 1ère, terminale > Voie technologique > Filière ST2S > La poursuite d’études
Publié : 14 avril 2015

La poursuite d’études


Les élèves qui s’engagent dans cette série expriment l’intérêt qu’ils portent aux questions sanitaires et sociales du monde contemporain.


Ils auront accès à une grande diversité d’études supérieures débouchant sur des emplois techniques des services à la personne ou sur des emplois technico-administratifs, au moins de niveau III, dans ces mêmes secteurs.


Parmi ces formations :

  • Les formations paramédicales (infirmier, diététicien, manipulateur en électroradiologie médicale, ergothérapeute...) qui recrutent pour certaines par concours, pour d’autres sur dossier ;
  • Les formations débouchant sur les emplois du travail social (conseiller en économie sociale et familiale, assistant de service social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants...) qui recrutent aussi, pour la plupart, par épreuves de sélection ou sur dossier, avec souvent une exigence de vécu ou d’expérience dans le secteur ;
  • Les formations technico-administratives attendues par les services qui accueillent les publics en demande de soins ou en demande sociale : emplois d’assistants des professionnels de santé ou du social.


La spécificité des métiers exercés dans les secteurs sanitaires et sociaux implique :

  • une formation scientifique solide ;
  • une bonne connaissance des besoins des individus et des groupes sociaux ;
  • la compréhension du fonctionnement des structures et des dispositifs mis en place dans le cadre des politiques sanitaires et sociales ;
  •  des qualités humaines et relationnelles ancrées sur une solide motivation.


Ainsi le développement d’une culture médico-sociale confère à ces bacheliers un ensemble d’aptitudes qui doit leur permettre de mieux appréhender les formations et les enjeux des métiers auxquels ils se destinent.

Activités interdisciplinaires en relation avec les structures à vocation sanitaire et sociale


Au cours de la classe de première, l’élève conduit des activités interdisciplinaires portant sur des thèmes sanitaires et sociaux d’actualité et/ou locaux en lien avec les programmes de "sciences et techniques".
Ces activités d’observation, de recherche dans les milieux sanitaires et sociaux, mobilisent également les enseignements de mathématiques, de sciences physiques et chimiques, et peuvent faire appel aux autres enseignements.
Une étude scientifique et technologique, pouvant faire suite à l’observation de la classe de première, est organisée au cours de la classe terminale.


L’ensemble de ce travail s’appuie sur des relations avec les structures à vocation sanitaire ou sociale et nécessite une présence de l’élève sur le terrain