Publié : 10 avril 2011

L’option LATIN

QUE FAIT-ON EN LATIN AU LYCEE ?

  • En seconde, les thèmes abordés sont par exemple le théâtre et la comédie à Rome, (en liaison avec l’étude de la comédie en français). En première, on étudie la mythologie, la poésie et la rhétorique chez Cicéron (en liaison avec la maîtrise du discours argumentatif en français). Et pour le bac en terminale, la philosophie, la politique ou les sciences de l’Antiquité sont à l’honneur. Et pour ces deux années, Les Bucoliques de Virgile sont au programme.
  • Faire du Latin, c’est montrer une curiosité, une ouverture d’esprit qui permet d’établir dans les classes une ambiance chaleureuse et décontractée, propice à la réussite de chacun.

UN PLUS POUR LA CULTURE GENERALE !

  • Le théâtre, le sport, la mythologie, la sculpture, l’histoire, la philosophie sont nés dans l’Antiquité. Suivre les cours de Latin est une manière simple et efficace d’acquérir des notions fondamentales et de connaître les mythes fondateurs de notre culture.

LE LATIN ET LES AUTRES MATIERES

  • POUR LES LITTERAIRES : un complément culturel, un approfondissement dans la connaissance de la langue française, de l‘histoire de l’art et de la philosophie, une facilité d’entrée dans les classes préparatoires, et un plus pour des études littéraires.
  • POUR LES SCIENTIFIQUES : un pas de plus vers la rigueur, une aide à la mémorisation des termes scientifiques (médicaux etc.) et un plus sur les dossiers pour les grandes écoles.
  • POUR LES SCIENCES-ECO : un complément à une solide culture générale, très prisée dans les prépas HEC et aux concours et l’étude de l’éloquence (idéale pour les sciences politiques, le commerce, etc.).
  • POUR TOUS, et tous ceux qui ne savent pas encore ce qu’ils feront : une option qui leur permet de se laisser ouvertes le plus de voies possibles, tout en consolidant leur culture et leur rigueur.

UN ATOUT FORMIDABLE POUR LE BAC

  • Comme toute épreuve facultative, seuls les points au-dessus de la moyenne sont pris en compte.
  • Une option très valorisée par un coefficient 3.
  • Une préparation optimale et des entraînements réguliers permettent d’aborder sereinement l’épreuve de latin… mais aussi de français !

Documents joints