Vous êtes ici : Accueil > 2nde, 1ère, terminale > Classe de Seconde > Santé et social > Rencontre avec Marie-Amélie Le Fur
Publié : 22 mars

Rencontre avec Marie-Amélie Le Fur

Marie-Amélie Le Fur est venue nous faire part de son handicap au lycée Dessaignes le lundi 30 janvier 2017. Elle est née le 26 septembre 1988 à Vendôme. A la suite d’un accident de scooter le 31 mars 2004, elle se fait amputer de la jambe gauche. Pratiquant l’athlétisme depuis l’âge de 6 ans, elle recommence à courir seulement 4 mois après son accident. Aujourd’hui, elle est devenue une athlète handisport, détentrice de plusieurs médailles lors des jeux paralympiques : deux médailles d’argent lors de l’édition de Pékin, trois médailles lors des jeux de Rio. Son palmarès se complète également par douze médailles mondiales, dont quatre titres.

Naïma (213)

Une belle leçon de vie

Grâce à notre enseignement d’exploration santé-social, nous avons eu l’occasion de rencontrer la championne paralympique, Marie-Amélie Le Fur.
Au cours de cette rencontre, nous avons pu échanger avec elle à propos du handicap et de son expérience personnelle. Sa passion du sport lui a permis de prendre de la hauteur par rapport à sa situation. Elle a su nous parler ouvertement en nous donnant une vision positive et optimiste du handicap. Elle nous a sensibilisés sur le regard qu’on peut porter aux personnes en situation de handicap, qu’il soit visible ou non. Elle a montré qu’il était possible de se réaliser malgré cette situation.
Ce fut une très belle leçon de vie, un beau témoignage qui nous a permis de nous rendre compte de la valeur de la vie.

Lisa (202) Laura, Justine et Laurie (205)

Marie-Amélie Le Fur est une jeune sportive victime d’un accident à l’âge de 15 ans sur son scooter. Elle est venue dans notre lycée pour nous parler de son accident, ainsi que de son combat pour mener une vie la plus normale possible. Lorsqu’elle nous a raconté son vécu, j’ai trouvé cela très poignant car malgré tout ce qu’elle a pu vivre, elle a quand même voulu se battre jusqu’au bout pour réaliser et poursuivre sa passion, et ne pas se décevoir. Son intervention m’a montré qu’il ne faut pas baisser les bras même si l’on a l’impression que plus rien ne va. Dans son histoire et son combat, elle nous prouve qu’on est jamais à l’abri de quelque chose même en étant prudent. Son combat est une belle leçon de vie qui nous fait beaucoup réfléchir.

A.R.

Marie-Amélie Le Fur est venue nous parler de son combat et de son handicap. Elle nous a raconté son histoire et a beaucoup interagie avec le public. Son histoire nous a procuré beaucoup d’émotions. En effet, elle nous a donné envie de l’écouter. Peu de personnes auraient pu rebondir après un tel événement tragique. Elle a trouvé un courage exceptionnel et une envie qui lui ont permis de faire face à son handicap, notamment grâce à son sport favori : l’athlétisme. Elle a été très mature pour son âge, elle était adolescente. Nous avons retenu la façon dont elle a affronté le regard des gens dans la rue, qui à l’heure d’aujourd’hui a changé grâce à ses médailles paralympiques (2 en or, 1 en bronze). En effet, elle est aujourd’hui beaucoup plus respectée qu’avant et c’est un exemple à suivre pour tous les handicapés qui souffrent de leur situation. Merci à elle d’avoir pris du temps !

Saïd et Vincent (207)

Marie-Amélie Le Fur, reconnue pour ses prouesses en athlétisme aux JO, est intervenue au lycée Dessaignes dans le but de partager un événement de sa vie tragique : son accident. A l’âge de 15 ans, elle menait une vie ordinaire avec des amis, sa famille et sa passion, l’athlétisme. Mais un jour, elle était en scooter et une voiture l’a percutée. Elle raconte que suite à son accident, elle n’a eu aucun soutien de la personne « responsable » de l’accident, tandis que ses amis et sa famille étaient là auprès d’elle. Elle a dû être amputée d’une jambe mais elle raconte que son combat l’a rendue plus forte (…). C’était une rencontre très marquante car tout d’abord on se rend compte qu’un accident est très vite arrivé, que d’avoir une famille et des amis qui nous soutiennent est important, et que surtout, il faut se battre malgré des problèmes qui peuvent survenir et ne pas avoir de remords. Ce qui m’a marqué, c’est la détermination dont elle a fait preuve pour surmonter cet accident et la force qu’elle a utilisée pour ne pas s’abattre sur son sort. Ce qui fait réfléchir, ce sont les prix des équipements pour pouvoir marcher et pratiquer son sport alors qu’elle n’est pas responsable de son handicap, de sa situation. Les peurs et les questionnements doivent être immenses.

Luisa (207)